Théophile Gautier

(1811-1872)

Recueils (ou ensembles) complets

1838 : La Comédie de la Mort

1852 : Émaux et camées (revu en 1872)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À Bouguereau

Absence

Les Accroche-cœurs

À deux beaux Yeux

Adieux à la poésie

Affinités secrètes

Les Affres de la Mort

À la Présidente

Allitérations

Apollonie

Après le Bal

Après le Feuilleton

L’Art

À Turgan

Au bord de la mer

À une jeune Amie

À une jeune Italienne

À une robe rose

À un jeune Tribun

Au Sommeil

L’Aveugle

À Zurbaran

 

Baiser rose, baiser bleu

Le Banc de pierre

Barcarolle

Bonheur parfait

La Bonne Journée

La Bonne Soirée

Bûchers et Tombeaux

 

Cærulei Oculi

Camélia et Paquerette

La Caravane

Cariatides

Carmen

Ce monde-ci et l’autre

Ce que disent les hirondelles

La Chanson de Mignon

Chant du Grillon

Le Chasseur

Le Château du Souvenir

Cher ange, vous êtes belle...

La Chimère

Chinoiserie

Choc de cavaliers

Le Coin du feu

Les Colombes

Compensation

Concordances

Connaissez-vous la blanche tombe...

Consolation

Contralto

Coquetterie posthume

 

Dans la Sierra

Dans un baiser, l’onde au rivage...

Dédain

La Demoiselle

La Dernière Feuille

Dernier Vœu

Destinée

Diamant du Cœur

La Diva

 

L’Éclair

Élégie : J’ai fait une remarque...

En allant à la chartreuse de Miraflores

L’Épouseur de famille

L’Esclave

L’Escurial

Étude de mains

 

Fantaisies d’hiver

La Fellah

Femme du monde

La Fleur qui fait le Printemps

La Fontaine du Cimetière

Frisson

Fumée

La Fumée

 

Le Godemichet de la gloire

 

L’Hippopotame

L’Horloge

 

L’Impassible

In deserto

Inès de las Sierras

 

Le Jardin des Plantes : J’étais parti, voyant le ciel...

Je vous aime, ô jeune fille !...

Les Joujoux de la Morte

J’ai dans mon cœur, dont tout voile s’écarte...

J’ai fait une remarque...

J’ai laissé de mon sein de neige...

J’aimais autrefois la forme païenne...

J’ai tout donné pour rien

J’étais monté plus haut que l’aigle et le nuage...

J’étais parti, voyant le ciel...

 

Lamento : Connaissez-vous la blanche tombe...

Lamento — La Chanson du Pêcheur

Le Laurier du Généralife

Les poètes chinois, épris des anciens rites...

Les quatrains du Sonnet sont de bons chevaliers...

Lied

Le Lion du Cirque

La Lune

 

Magdalena

La Mansarde

Les Matelots

Méditation

Melancholia

Le Merle

Le monde est méchant

Montée sur le Brocken

La Montre

La Mort dans la Vie

 

Les Néréides

Niobé

Noël

Nostalgies d’Obélisques

Notre-Dame

Le Nuage

La Nue

 

Odelette anacréontique

 

Les Papillons

Par tes yeux si beaux sous les voiles...

Pastel

Paysage

Pendant la Tempête

Pensée de minuit

Perspective

La Petite Fleur rose

Le Pin des Landes

Plaintive tourterelle

Pluie

Le Poème de la Femme

Le Poète et la Foule

Point de vue

Portail

Le Pot de fleurs

Pour veiner de son front...

Préface

Le Premier Rayon de Mai

Premier Sourire du Printemps

Prière

Le Profil perdu

 

Questions

 

Rocaille

Le Roi solitaire

Romance

Rondalla

La Rose-thé

Le Rose

 

Séguidille

Sérénade

Soleil couchant

Solitude

Le Sommet de la Tour

Le Sonnet : Les quatrains du Sonnet sont de bons chevaliers...

Sonnet : Pour veiner de son front...

Sonnet bouts-rimés

Les Souhaits

Le Souper des Armures

La Source

Le Spectre de la Rose

Le Sphinx

Stances

Sur un album

Symphonie en blanc majeur

 

Les Taches jaunes

Ténèbres

Terza rima

Thébaïde

Tombée du jour

Le Triomphe de Pétrarque

Tristesse en mer

Tristesse

Le Trou du Serpent

La Tulipe

 

Une âme

 

Variations sur le Carnaval de Venise

Les Vendeurs du Temple

Versailles

La Vie dans la Mort

Vieux de la vieille

Villanelle rythmique

Vous voulez de mes vers, reine aux yeux fiers et doux !...

Voyage

La Vraie Esthétique

 

Watteau

 

Les Yeux bleus de la montagne

 
Romance


 
 

I


 
Au pays où se fait la guerre
Mon bel ami s’en est allé ;
Il semble à mon cœur désolé
Qu’il ne reste que moi sur terre !
[...]

[lire le poème...]

À Zurbaran


 
Moines de Zurbaran, blancs chartreux qui, dans l’ombre,
Glissez silencieux sur les dalles des morts,
Murmurant des Pater et des Ave sans nombre,
 
Quel crime expiez-vous par de si grands remords ?
[...]

[lire le poème...]

Méditation



Virginité du cœur, hélas ! si tôt ravie !
Songes riants, projets de bonheur et d’amour,
Fraîches illusions du matin de la vie,
Pourquoi ne pas durer jusqu’à la fin du jour ?
 
[...]

[lire le poème...]


Par tes yeux si beaux sous les voiles
De leurs franges de longs cils noirs,
Soleils jumeaux, doubles étoiles,
D’un cœur ardent ardents miroirs ;
 
Par ton front aux pâleurs d’albâtre,
Que couronnent des cheveux bruns,
Où l’haleine du vent folâtre
Parmi la soie et les parfums ;
 
Par tes lèvres, fraîche églantine,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Οrléаns : «Ρuis çà, puis là...»

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Jаdis sur Lаnguеur (Vеrlаinе)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Jаdis sur «Grоs еt rоnd dаns mоn Саbinеt...» (Viоn Dаlibrау)

De Сосhоnfuсius sur Lе Μаuvаis Οuvriеr (Frаnсе)

De Jаdis sur Βоnsоir (Соrbièrе)

De Сосhоnfuсius sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz