Théophile Gautier

(1811-1872)

Recueils (ou ensembles) complets

1838 : La Comédie de la Mort

1852 : Émaux et camées (revu en 1872)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À Bouguereau

Absence

Les Accroche-cœurs

À deux beaux Yeux

Adieux à la poésie

Affinités secrètes

Les Affres de la Mort

À la Présidente

Allitérations

Apollonie

Après le Bal

Après le Feuilleton

L’Art

À Turgan

Au bord de la mer

À une jeune Amie

À une jeune Italienne

À une robe rose

À un jeune Tribun

Au Sommeil

L’Aveugle

À Zurbaran

 

Baiser rose, baiser bleu

Le Banc de pierre

Barcarolle

Bonheur parfait

La Bonne Journée

La Bonne Soirée

Bûchers et Tombeaux

 

Cærulei Oculi

Camélia et Paquerette

La Caravane

Cariatides

Carmen

Ce monde-ci et l’autre

Ce que disent les hirondelles

La Chanson de Mignon

Chant du Grillon

Le Chasseur

Le Château du Souvenir

Cher ange, vous êtes belle...

La Chimère

Chinoiserie

Choc de cavaliers

Le Coin du feu

Les Colombes

Compensation

Concordances

Connaissez-vous la blanche tombe...

Consolation

Contralto

Coquetterie posthume

 

Dans la Sierra

Dans un baiser, l’onde au rivage...

Dédain

La Demoiselle

La Dernière Feuille

Dernier Vœu

Destinée

Diamant du Cœur

La Diva

 

L’Éclair

Élégie : J’ai fait une remarque...

En allant à la chartreuse de Miraflores

L’Épouseur de famille

L’Esclave

L’Escurial

Étude de mains

 

Fantaisies d’hiver

La Fellah

Femme du monde

La Fleur qui fait le Printemps

La Fontaine du Cimetière

Frisson

Fumée

La Fumée

 

Le Godemichet de la gloire

 

L’Hippopotame

L’Horloge

 

L’Impassible

In deserto

Inès de las Sierras

 

Le Jardin des Plantes : J’étais parti, voyant le ciel...

Je vous aime, ô jeune fille !...

Les Joujoux de la Morte

J’ai dans mon cœur, dont tout voile s’écarte...

J’ai fait une remarque...

J’ai laissé de mon sein de neige...

J’aimais autrefois la forme païenne...

J’ai tout donné pour rien

J’étais monté plus haut que l’aigle et le nuage...

J’étais parti, voyant le ciel...

 

Lamento : Connaissez-vous la blanche tombe...

Lamento — La Chanson du Pêcheur

Le Laurier du Généralife

Les poètes chinois, épris des anciens rites...

Lied

Le Lion du Cirque

La Lune

 

Magdalena

La Mansarde

Les Matelots

Méditation

Melancholia

Le Merle

Le monde est méchant

Montée sur le Brocken

La Montre

La Mort dans la Vie

 

Les Néréides

Niobé

Noël

Nostalgies d’Obélisques

Notre-Dame

Le Nuage

La Nue

 

Odelette anacréontique

 

Les Papillons

Par tes yeux si beaux sous les voiles...

Pastel

Paysage

Pendant la Tempête

Pensée de minuit

Perspective

La Petite Fleur rose

Le Pin des Landes

Plaintive tourterelle

Pluie

Le Poème de la Femme

Le Poète et la Foule

Point de vue

Portail

Le Pot de fleurs

Pour veiner de son front...

Préface

Le Premier Rayon de Mai

Premier Sourire du Printemps

Prière

Le Profil perdu

 

Questions

 

Rocaille

Le Roi solitaire

Romance

Rondalla

La Rose-thé

Le Rose

 

Séguidille

Sérénade

Soleil couchant

Solitude

Le Sommet de la Tour

Sonnet : Pour veiner de son front...

Sonnet bouts-rimés

Les Souhaits

Le Souper des Armures

La Source

Le Spectre de la Rose

Le Sphinx

Stances

Sur un album

Symphonie en blanc majeur

 

Les Taches jaunes

Ténèbres

Terza rima

Thébaïde

Tombée du jour

Le Triomphe de Pétrarque

Tristesse en mer

Tristesse

Le Trou du Serpent

La Tulipe

 

Une âme

 

Variations sur le Carnaval de Venise

Les Vendeurs du Temple

Versailles

La Vie dans la Mort

Vieux de la vieille

Villanelle rythmique

Vous voulez de mes vers, reine aux yeux fiers et doux !...

Voyage

La Vraie Esthétique

 

Watteau

 

Les Yeux bleus de la montagne

 
Perspective


 
Sur le Guadalquivir, en sortant de Séville,
Quand l’œil à l’horizon se tourne avec regret,
Les dômes, les clochers font comme une forêt :
À chaque tour de roue il surgit une aiguille.
 
[...]

[lire le poème...]

Le monde est méchant


 
Le monde est méchant, ma petite :
Avec son sourire moqueur
Il dit qu’à ton côté palpite
Une montre en place de cœur.
 
— Pourtant ton sein ému s’élève
Et s’abaisse comme la mer,
Aux bouillonnements de la sève
Circulant sous ta jeune chair.
 
Le monde est méchant, ma petite :
Il dit que tes yeux vifs sont morts
[...]

[lire le poème...]

Frisson


 



Un brouillard épais noie
L’horizon où tournoie
Un nuage blafard,
Et le soleil s’efface,
Pâle comme la face
D’une vieille sans fard ;
 
La haute cheminée,
Sombre et chaperonnée
D’un tourbillon fumeux,
Comme un mât de navire,
De sa pointe déchire
Le bord du ciel brumeux ;
  [...]

[lire le poème...]

Lied


 
Au mois d’avril, la Terre est rose
Comme la jeunesse et l’amour ;
Pucelle encore, à peine elle ose
Payer le Printemps de retour.
 
Au mois de juin, déjà plus pâle
Et le cœur de désir troublé,
Avec l’Eté tout brun de hâle
Elle se cache dans le blé.
 
Au mois d’août, bacchante enivrée,
Elle offre à l’Automne son sein,
Et, roulant sur la peau tigrée,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dаlizе : Βаllаdе à tibiаs rоmpus

Sаint-Αmаnt : «Εntrеr dаns lе bоrdеl...»

Βаudеlаirе : Lа Μоrt dеs Ρаuvrеs

Vаuсаirе : Νоtrе divin mоdèlе

Μérаt : Ρауsаgе

Αpоllinаirе : «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : Lеs Dеmоisеllеs d’аutrеfоis

Villоn : Lе Lаis

Rоnsаrd : «J’аvаis, еn rеgаrdаnt tеs bеаuх уеuх, еnduré...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuÿs : Rоsеs dаns lа nuit

Μussеt : «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...»

Соuсhоud : «D’unе mаin еllе bаt lе lingе...»

Dеrèmе : «Μоn Diеu, mаdаmе, il fаut nоus соnsоlеr...»

Jоuу : Lа “Vеuvе”

Сhаmbriеr : Lеs Ιgnоrés

Βérаngеr : Lеs Quаtrе Âgеs histоriquеs

Du Βеllау : «Jе n’éсris pоint d’аmоur, n’étаnt pоint аmоurеuх...»

Léоnаrd : Lеs Rеgrеts

Βruаnt : J’suis dаns l’Βоttin

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Се mirоir оù сhасun соntеmplе sа figurе...» (Μаllеvillе)

De Сurаrе- sur «Fuis lе јоur, dеmеurе сасhé...» (Μауnаrd)

De Сосhоnfuсius sur Sur lа résurrесtiоn dе Νоtrе Sеignеur (Gоdеаu)

De Сосhоnfuсius sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Οupаviа sur Sоnnеt d’аutоmnе (Βеаuliеu)

De Сurаrе- sur Dеvаnt lе fеu (Νеlligаn)

De Sоlаirе sur Sur lе Βаlсоn (Vеrlаinе)

De Lа Μusérаntе sur «Quеl еmbаrrаs à сеttе pоrtе !...» (Viоn Dаlibrау)

De Сrаpаudinе sur «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...» (Μussеt)

De Vinсеnt sur Lа Νосе à Gоnеssе (Fоrt)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz