Jules Laforgue

(1860-1887)

Recueils (ou ensembles) complets

1885 : Les Complaintes

1886 : L'Imitation de Notre-Dame la Lune

1886 : Le Concile féérique

1887 : Des Fleurs de bonne volonté (±)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

Noël résigné

Complainte des blackboulés

La Petite Infanticide

Solo de lune

Ève, sans trêve

Désolations

Complainte variations sur le mot “falot, falotte”

La Mélancolie de Pierrot

Rigueurs à nulle autre pareilles

Les Amoureux

Triste, triste

Complainte de Lord Pierrot

Il me faut vos yeux...

Un soir de printemps sur un banc...

Étonnement

Complainte d’une convalescence en mai

Dimanches : Je ne tiens que des mois...

Mon Sort est orphelin...

Petites misères de mai

Le Brave, Brave Automne !

Pierrots : C’est, sur un cou qui, raide, émerge...

Air de biniou

Climat, faune, flore de la Lune

Lunes en détresse

Simple agonie

Petites misères de juillet

Spleen : Tout m’ennuie aujourd’hui. J’écarte mon rideau...

Complainte des cloches

Farce éphémère

Complainte à Notre-Dame des Soirs

C’est, sur un cou qui, raide, émerge...

Les Humbles

Complainte du pauvre corps humain

Soirs de fête

Complainte des condoléances au Soleil

Une preuve que le Mal est...

Complainte des bons ménages

Dimanches : Ô Dimanches bannis...

Veillée d’hiver

Mettons le doigt sur la plaie

Complainte du Sage de Paris

Complainte des voix sous le figuier boudhique

Sonnet : J’écarte mon rideau, j’étouffe un bâillement...

À Saint-Cloud

Petite chapelle : Peuples du Christ, j’expose...

La Femme mûre ou jeune fille...

Oyez, au physique comme au moral...

Rêve : Je ne puis m’endormir ; je songe...

Apothéose : En tous sens, à jamais...

Complainte du pauvre jeune homme

J’écarte mon rideau, j’étouffe un bâillement...

Pierrots : Il me faut vos yeux...

Aux Indifférents

Complainte du soir des comices agricoles

Nocturne

Il fait nuit...

Noire bise, averse glapissante...

Dimanches : Je m’ennuie, natal ! je m’ennuie...

Oh ! ce piano, ce cher piano...

Curiosités déplacées

Derniers soupirs d’un parnassien

Intérieur : On vient de se lever...

Complainte des journées

Trop tard

Impossibilité de l’infini en hosties

Guitare : Astre sans cœur et sans reproche...

Nous avions même un garçon nègre...

Complainte de l’oubli des morts

Dimanches : Le ciel pleut sans but...

Complainte sur certains ennuis

Je fais la cour à ma Destinée...

Fête de nuit...

La Chanson du petit hypertrophique

Dimanches : J’aime, j’aime de tout mon siècle !...

Dimanches : Mon Sort est orphelin...

Intérieur : Dans l’estomac des gueux...

Grande complainte de la ville de Paris

Complainte propitiatoire à l’Inconscient

Le Dimanche, on se plaît...

Astre sans coeur et sans reproche...

Dimanches : Ils enseignent...

Litanies des derniers quartiers de Lune

Jeux

Complainte du vent qui s’ennuie la nuit

Complainte de la vigie aux minuits polaires

Petite prière sans prétentions

Citerne tarie

Les Spleens exceptionnels

Maniaque

Clair de lune

Berceuse

La Cigarette

Madrigal

Elle disait...

Éclair de gouffre

Soleil couchant : Le soleil s’est couché...

Célibat, célibat, tout n’est que célibat

Complainte des débats mélancoliques et littéraires

Hypertrophie

N’allez pas devant ces vers-ci...

Cythère

Cas rédhibitoire

N’achevez pas la ritournelle...

Litanies de mon triste cœur

Ce qu’aime le gros Fritz

Il faudra que j’expose...

Sonnet de Printemps

Ce paysage d’en face, un crépuscule splendide...

un sage contemporain qui est plus que mon homonyme...

Sanglot perdu

Une nuit qu’on entendait un chien perdu

Dans la rue

Pâle soleil d’hiver

Stérilités

Intarissablement

Sancta simplicitas

Je ne tiens que des mois...

Avant-dernier mot

Soleil couchant : L’astre calme descend...

La Première Nuit

Sieste éternelle

Avertissement

Soir de carnaval

Autre complainte de l’orgue de Barbarie

Ballade : Oyez, au physique comme au moral...

Incurablement

Le soleil s’est couché...

Complainte du fœtus de poète

Couchant d’hiver

Dimanches : J’aurai passé ma vie...

À la mémoire d’une chatte naine que j’avais

Complainte des printemps

Tout m’ennuie aujourd’hui. J’écarte mon rideau...

Complainte sur certains temps déplacés

Soleil couchant de juin

Je m’ennuie, natal ! je m’ennuie...

Dimanches : Les nasillardes cloches...

Méditation grisâtre

Ils enseignent...

Romance

Complainte de l’époux outragé

Nuage

Noël sceptique

Les Chauves-souris

Dimanches : Oh ! ce piano, ce cher piano...

Signalement

Complainte de l’organiste de Notre-Dame de Nice

J’aurai passé ma vie...

Hue, carcan !

Complainte de cette bonne Lune

Bd. Bourdon...

Complainte de la fin des journées

Des jours de soleil implacable...

Au lieu des “derniers sacrements”

Complainte des grands pins dans une villa abandonnée

Ô Dimanches bannis...

L’horloge sonne gravement dans la nuit...

Litanies des premiers quartiers de la Lune

Arabesques de malheur

Le ciel pleut sans but...

Complainte-Placet de Faust fils

Spleen des nuits de juillet

Petites misères d’octobre

La lune est stérile

Nuitamment

Peuples du Christ, j’expose...

Dans l’estomac des gueux...

Albums

Le Bon Apôtre

Complainte du Temps et de sa commère l’Espace

Le vrai de la chose

Complainte de la bonne Défunte

Complainte d’un autre dimanche

La vie qu’elles me font mener

Pierrots : Elle disait...

Complainte des nostalgies préhistoriques

Complainte des pianos qu’on entend dans les quartiers aisés

Complainte-Épitaphe

Stupeur

Complainte des pubertés difficiles

J’aime, j’aime de tout mon siècle !...

Complainte du libre arbitre

Petite chapelle : Il faudra que j’expose...

C’est l’automne, l’automne, l’automne...

Complainte des crépuscules célibataires

Sonnet pour éventail

Je ne puis m’endormir, je rêve...

Crépuscule de dimanche d’été

Un mot au soleil pour commencer

Petits mystères

Rêve : Je ne puis m’endormir, je rêve...

Excuse mélancolique

Aquarelle en cinq minutes

Fifre

Comme on est bien...

Esthétique : La Femme mûre ou jeune fille...

Épicuréisme

Mœurs

Complainte des Complaintes

J’écoute dans la nuit rager le vent d’automne...

Dimanches : C’est l’automne, l’automne, l’automne...

Dialogue avant lever de la Lune

Dimanches : N’achevez pas la ritournelle...

Complainte-Litanies de mon Sacré-Cœur

Locutions des Pierrots

On les voit chaque jour, filles-mères, souillons...

L’Éternel Quiproquo

On vient de se lever...

Complainte de l’automne monotone

À Paul Bourget

Nobles et touchantes divagations sous la Lune

À un crâne qui n’avait plus sa mâchoire inférieure

Enfer

Petites misères d’hiver

L’hiver qui vient

Solutions d’automne

Petites misères d’août

États

Au mur de sa petite chambre à coucher...

Complainte d’un certain dimanche

Notre petite compagne

Paroles d’un époux inconsolable

Pauvre petit cœur sur la main...

L’aurore-promise

Guitare : Vous qui valsez ce soir...

Avis, je vous prie

Dimanches : Le Dimanche, on se plaît...

L’astre calme descend...

Les linges, le cygne

Le Sanglot universel

Voici le crépuscule...

Cauchemar

Complainte du roi de Thulé

Les Têtes de morts

Marche funèbre pour la mort de la terre

La Complainte des montres

Bouffée de printemps

Encore cet astre

Complainte des consolations

En tous sens, à jamais...

L’Impossible

Complainte des noces de Pierrot

Veillée d’avril

Complainte de l’orgue de Barbarie

Complainte du pauvre Chevalier-Errant

Autre complainte de Lord Pierrot

À Chevreuse...

Au large

Gare au bord de la mer

L’Île

Je ne puis m’endormir ; je songe...

Litanies nocturnes

Les Après-midi d’automne

Intérieur : Il fait nuit...

Complainte de l’ange incurable

Le Concile féérique

Médiocrité

Figurez-vous un peu

Complainte des Mounis du Mont-Martre

Esthétique : Je fais la cour à ma Destinée...

Pour le livre d’amour

Petites misères d’automne

Complainte des formalités nuptiales

Complainte de la Lune en province

Sur l’Hélène de Gustave Moreau

Les nasillardes cloches...

Ballade de retour

Préludes autobiographiques

Vous qui valsez ce soir...

Les Boulevards

Autre type de chanteur dans les cours...

 

Ce paysage d’en face, un crépuscule splendide — mais trop tableau —  un beau ciel tacheté de flocons cinabre tendre — Ces deux collines régulières hérissées de sapins noirs, avec ondulations places vertes des jeunes sapins — Au sommet la ruine rose — et plus près sur le dévalement onduleux des collines vertes avec le serpentement d’un chemin poudreux, des arbres, et posées pittoresquement les maisonnettes blanches à tuiles vermillon — ces fenêtres étincelant aux derniers rayons désespérés de l’astre pittoresque. — Puis la cloche dans la vallée — c’est Calame, chanoine Schmidt etc. —  il fait beau et c’est beau il n’y a rien à dire — ces paysages de Fénelon « composé à souhait pour l’œil » — Cette nature pose par trop — oh la Bièvre malingre ; les sarments maigres des vignes, et les terrains vagues.
[...]

[lire le poème...]

Enfer


 
Quand je regarde au ciel, la rage solitaire
De ne pouvoir toucher l’azur indifférent
D’être à jamais perdu dans l’immense mystère
De me dire impuissant et réduit à me taire,
La rage de l’exil à la gorge me prend !
[...]

[lire le poème...]

L’hiver qui vient


 
Blocus sentimental ! Messageries du Levant !...
Oh, tombée de la pluie ! Oh ! tombée de la nuit,
Oh ! le vent !...
La Toussaint, la Noël et la Nouvelle Année,
Oh, dans les bruines, toutes mes cheminées!...
[...]

[lire le poème...]

Dimanches


 


N’achevez pas la ritournelle,
En prêtant au piano vos ailes,
Ô mad’moiselle du premier.
Ça me rappelle l’Hippodrome,
Où cet air cinglait un pauvre homme
Déguisé en clown printanier.
 
Sa perruque arborait des roses,
Mais, en son masque de chlorose,
Le trèfle noir manquait de nez !
Il jonglait avec des cœurs rouges
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Fоurеst : Αpоlоgiе pоur Gеоrgеs Fоurеst

Βаudеlаirе : Splееn : «Jе suis соmmе lе rоi...»

Sаtiе : Οbstасlеs vеnimеuх

Lаmаrtinе : «Μоn сœur еst еn rеpоs...»

Hugо : Ultimа vеrbа

Hоpil : Саntiquе : «Ρriаnt dеssus un mоnt оù lеs plus bеllеs сhоsеs...»

Соrnеillе : Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...»

Régniеr : Εn fоrêt

Rоllinаt : Lе Fасiès humаin

Lесоntе dе Lislе : Épiphаniе

☆ ☆ ☆ ☆

Hуspа : Lеs Сhаnsоnniеrs

Rоussеаu : Lе Rоssignоl еt lа Grеnоuillе

Lесоntе dе Lislе : L’Αbеillе

Βаnvillе : Lа Ρаiх

Vеrlаinе : Jésuitismе

Vеrlаinе : Vеrs pоur êtrе саlоmnié

Соuté : L’Éсоlе

Lаrbаud : Μеrs-Εl-Kébir

Соppéе : «Lе sоlеil frоid dоnnаit un tоn rоsе аu grésil...»

Vеrlаinе : «Ρаrfums, соulеurs, sуstèmеs, lоis...»

Cоmmеntaires récеnts

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Jаdis sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Jаdis sur «Μоn сœur еst еn rеpоs...» (Lаmаrtinе)

De Сосhоnfuсius sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Sоnnеt : «Quе ј’аimе lе prеmiеr frissоn d’hivеr...» (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur «Dеuх оu trоis fоis biеnhеurеuх lе rеtоur...» (Lаbé)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sur mоn livrе (Lе Ρеtit)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

De Jеаn dе Lа Quаrаntаi sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Vinсеnt sur Sоnnеt à l’Αndrоgуnе : «Τа rоуаlе јеunеssе...» (Viviеn)

De Vinсеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Ρéguуfuсius sur L’Αvеuglе (Ρéguу)

De Сhristiаn sur Luttеurs fоrаins (Соppéе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αmоurs fоus (Riсhеpin)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Μоn Diеu, quе је vоudrаis quе mа mаin fût оisivе...» (Spоndе)

De Hiс Vеlibi sur «Μа Dаmе nе m’а pаs vеndu...» (Μаrоt)

De Kritik sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz