Léo Larguier

(1878-1950)

Poème disponible

Rêverie

 
Rêverie


 
En soupant lentement sous une treille brune
Dont les beaux muscats blancs luisaient au clair de lune,
Tandis que pour moi seul, dans la nuit, un oiseau
Chantait vers le tilleul, je pensais à Rousseau...
Un soir divin et frais venant après l’orage.
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Déposé par VERDIER DENYS le 5 octobre 2012 à 22h33

Ce poète transparait dans beaucoup des oeuvres qu’il a écrites et que j’ai lu, l’ayant connu dans ma prime enfance. J’avais quatre ans quand il mourut et je me souviens de sa barbe rude, hirsute; de ses bonjours destinés à un petit enfant étonné par son baiser où il me repoussait. Je le comparais à mon grand père qui était aussi barbu mais dont les lèvres touchaient affectueusement mes joues malgré le poil blanc piquant de sa barbe... je ne comprenais pas la différence du baiser à cause de la similitude pilleuse. Mon père, son médecin attentif et fidèle, quitta brusquement sa consultation de l’après-midi pour se rendre -trop tard- à son chevet distant de notre domicile de la largeur de la rue Bonaparte et des cinq étages de l’immeuble où il vivait, rue St.Benoit.. A cette époque, le début des années cinquante, son quartier, St. Germain-des-Prés était encore un village tout comme les vingt autres quartiers de Paris mais plus pour longtemps. Très vite, comme pour faire oublier du monde sa disparition, la ville de Paris devint étrangère à son propre passé et surtout à celui de ceux qui y ont vécu intensément.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par lo duca le 13 décembre 2012 à 11h21

j’ai entre les mains un livre photos-poésie-histoire de Léo Larguier ou Jean Roubier,photographe, illustre merveilleusement  les "petits loyers et tours d’ivoire" de l’auteur  (éditions du bateau ivre,Paris 1947).  Ce livre-album est à inscrire dans la bibliographie de L.Larguier.  (déposé le 13 décembre 2012)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par frédéric le 19 janvier 2015 à 11h20

Bonjour, j’ai trouvé un livre de léo larguier au marché de rouen il y a quelques temps, une biographie de Lamartine dans la collection les romantiques. Je trouve qu’il écrivait très bien.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par jan cosinka le 20 mai 2017 à 14h36

Vous avez remarqué en lisant? La biographie est un ouvrage en vers, en guise de prose, écrit tout entier en alexandrins, sans rime.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Léo Larguier le 23 mai 2017 à 18h50

Les longues successions d’alexandrins sans rimes, je suis tombé dedans lorsque j’étais petit. Ça ressemble à la prose et c’est très différent, on en tire un bon rythme à la démarche souple.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hаrаuсоurt : «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...»

Τristаn L’Hеrmitе : Lе Ρrоmеnоir dеs dеuх аmаnts

Hеrеdiа

Νоdiеr : Lа Jеunе Fillе

Αubigné : «Се dоuх hivеr...»

Αubigné : «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...»

Jаmmеs : Lоrsquе је sеrаi mоrt

Βirаguе : «Ô сœur tristе еt pеnsif, qui еn si dur mаrtуrе...»

Νеlligаn : Lеs Αngéliquеs

Νеrvаl : Αvril

Rоdеnbасh : Соllègе аnсiеn

Οrléаns : «Соmmе ј’оis quе сhасun dеvisе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : Viеrgе dаmnéе

Αpоllinаirе : Сhаpеаu-tоmbеаu

Βаtаillе : Lеs Villаgеs

Οrléаns : «Jе mеurs dе sоif, еn сôté lа fоntаinе...»

Αpоllinаirе : «Μоn сhеr Ρаblо lа guеrrе durе...»

Dumеstrе : Lеs Ιnquiеts

Сrоs : Sоnnеt : «Βiеn quе Ρаrisiеnnе еn tоus pоints, vоus аvеz...»

Νuуsеmеnt : «Соmbiеn, соmbiеn dе fоis, аu sоir sоus lа nuit brunе...»

Rоllinаt : Lа Βuvеusе d’аbsinthе

Riсtus : Νосturnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Quе viеnt-еllе mе dirе, аuх plus tеndrеs instаnts...» (Sаintе-Βеuvе)

De Сосhоnfuсius sur Lа Flûtе (Μеrrill)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Épiсеriеs (Μusеlli)

De Hаn Riсutе sur Соmplаintе аmоurеusе (Αllаis)

De Lе Gаrdiеn sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сhristiаn sur Lе Μоnt dеs Οliviеrs (Vignу)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Сhristiаn sur «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...» (Du Βеllау)

De Gеоrgеs sur Αdiеuх (Αpоllinаirе)

De Αrаmis sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Αrаmis sur Stаnсеs à Μаrquisе (Соrnеillе)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz