Léo Larguier

(1878-1950)

Poème disponible

Rêverie

 
Commentaire(s)
Déposé par VERDIER DENYS le 5 octobre 2012 à 22h33

Ce poète transparait dans beaucoup des oeuvres qu’il a écrites et que j’ai lu, l’ayant connu dans ma prime enfance. J’avais quatre ans quand il mourut et je me souviens de sa barbe rude, hirsute; de ses bonjours destinés à un petit enfant étonné par son baiser où il me repoussait. Je le comparais à mon grand père qui était aussi barbu mais dont les lèvres touchaient affectueusement mes joues malgré le poil blanc piquant de sa barbe... je ne comprenais pas la différence du baiser à cause de la similitude pilleuse. Mon père, son médecin attentif et fidèle, quitta brusquement sa consultation de l’après-midi pour se rendre -trop tard- à son chevet distant de notre domicile de la largeur de la rue Bonaparte et des cinq étages de l’immeuble où il vivait, rue St.Benoit.. A cette époque, le début des années cinquante, son quartier, St. Germain-des-Prés était encore un village tout comme les vingt autres quartiers de Paris mais plus pour longtemps. Très vite, comme pour faire oublier du monde sa disparition, la ville de Paris devint étrangère à son propre passé et surtout à celui de ceux qui y ont vécu intensément.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par lo duca le 13 décembre 2012 à 11h21

j’ai entre les mains un livre photos-poésie-histoire de Léo Larguier ou Jean Roubier,photographe, illustre merveilleusement  les "petits loyers et tours d’ivoire" de l’auteur  (éditions du bateau ivre,Paris 1947).  Ce livre-album est à inscrire dans la bibliographie de L.Larguier.  (déposé le 13 décembre 2012)

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par frédéric le 19 janvier 2015 à 11h20

Bonjour, j’ai trouvé un livre de léo larguier au marché de rouen il y a quelques temps, une biographie de Lamartine dans la collection les romantiques. Je trouve qu’il écrivait très bien.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par jan cosinka le 20 mai 2017 à 14h36

Vous avez remarqué en lisant? La biographie est un ouvrage en vers, en guise de prose, écrit tout entier en alexandrins, sans rime.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Léo Larguier le 23 mai 2017 à 18h50

Les longues successions d’alexandrins sans rimes, je suis tombé dedans lorsque j’étais petit. Ça ressemble à la prose et c’est très différent, on en tire un bon rythme à la démarche souple.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Frаnсis Jаmmеs

Τоulеt : «Dеssоus lа соurtinе mоuilléе...»

Du Βеllау : «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...»

Μussеt : Соnsеils à unе Ρаrisiеnnе

Rоllinаt : Βаllаdе du саdаvrе

Βеllеаu : Dеsсriptiоn dеs vеndаngеs

Βruаnt : À Μоntpеrnаssе

Βruаnt : À lа Βаstillе

Lаfоrguе : Αvеrtissеmеnt

Fоurеst : Lа Νégrеssе Βlоndе

☆ ☆ ☆ ☆

Ρаtriаt : «Αсhètе qui vоudrа lе Саmеmbеrt trоp dоuх...»

Βаudеlаirе : À unе Ρаssаntе

Βаtаillе : Lе Μоis mоuillé

Βаïf : «Si се n’еst pаs аmоur, quе sеnt dоnquеs mоn сœur ?...»

Βruаnt : Ρhilоsоphе

Siеfеrt : Ρеtit еnfаnt

Οsmоnt : Sоirs d’ехil

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Éblоuissеmеnt

*** : Τаisеz-vоus

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô bеllе Νоémiе, аpprосhе, еmbrаssе-mоi...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Сосhоnfuсius sur «Μаdаmе sе lеvаit un bеаu mаtin d’Été...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Un Fаntômе (Βаudеlаirе)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De piсh24 sur Lе Liоn еt lе Rаt. Lа Соlоmbе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Сhristiаn sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Τаisеz-vоus (***)

De piсh24 sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

De Frеdеriс Ρrоkоsсh sur Lа Ρuсеllе (Vеrlаinе)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz