Mallarmé

(1842-1898)

Recueils (ou ensembles) complets

1891 : Pages

1899 : Poésies

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

Le Pitre châtié

Quand l’ombre menaça de la fatale loi...

Feuillet d’Album

À la nue accablante tu...

Le Genre

L’Ecclésiastique

Sonnet : Mary, sans trop d’ardeur à la fois enflammant...

La Pipe

Hommage : Toute Aurore même gourde...

Placet futile

Petit air (guerrier)

Tombeau : Le noir roc courroucé que la bise le roule...

Sur les bois oubliés quand passe l’hiver sombre...

Le noir roc courroucé que la bise le roule...

Victorieusement fui le suicide beau...

Ô si chère de loin et proche et blanche, si...

Larme

Brise marine

Plainte d’Automne

Surgi de la croupe et du bond...

Les Fleurs

Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx...

Amies

Au seul souci de voyager...

Tout Orgueil fume-t-il du soir...

Toast funèbre

Autre Éventail

Éventail

Cantique de Saint-Jean

Ouverture ancienne d’Hérodiade

Apparition

L’Azur

Réminiscence

Don du Poëme

De frigides roses pour vivre...

Le Tombeau de Charles Baudelaire

Billet à Whistler

La chevelure vol d’une flamme à l’extrême...

Éventail : De frigides roses pour vivre...

Un principe des vers

Le Nénufar Blanc

Sonnet : Sur les bois oubliés quand passe l’hiver sombre...

Rondel, II : Si tu veux nous nous aimerons...

Toute Aurore même gourde...

Or

Sonnet : La chevelure vol d’une flamme à l’extrême...

Les Fenêtres

Soupir

Le Guignon

Le silence déjà funèbre d’une moire...

Le Tombeau d’Edgar Poe

Ballets

En rendant un mouchoir prêté

Quelle soie aux baumes de temps...

Aumône

Hommage : Le silence déjà funèbre d’une moire...

Le Sonneur

Salut

Prose

Une négresse...

La Déclaration Foraine

L’Après-Midi d’un Faune

Divagation

Lassitude

À une petite chienne

Hamlet

Touches

Renouveau

Sainte

Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui...

Une dentelle s’abolit...

La Gloire

Le Phénomène futur

Petit air, I : Quelconque une solitude...

Toute l’âme résumée...

Mes bouquins refermés sur le nom de Paphos...

Frisson d’Hiver

Tristesse d’été

Rien au réveil que vous n’ayez...

Mary, sans trop d’ardeur à la fois enflammant...

Le Démon de l’Analogie

Sonnet : Ô si chère de loin et proche et blanche, si...

Remémoration d’Amis belges

Autres chansons bas

En renvoyant un filet à poisson

Richard Wagner

Hérodiade

Si tu veux nous nous aimerons...

Morceau

Pauvre Enfant Pâle

Quelconque une solitude...

M’introduire dans ton histoire...

Petit air, II : Indomptablement a dû...

Rondel, I : Rien au réveil que vous n’ayez...

Angoisse

Chansons bas

Indomptablement a dû...

Un Spectacle Interrompu

Las de l’amer repos...

 
Touches

L’heure a sonné — certainement prédite par le livre — ou, la vision importune du personnage qui nuisait à la pureté de la glace chimérique dans laquelle je m’apparaissais, à la faveur de la lumière, va disparaître, ce flambeau emporté par moi : disparaître comme tous les autres personnages partis en temps des tapisseries, qui n’étaient conservées que parce que le hasard était nié par le grimoire, avec lequel je vais également partir. Ô sort ! la pureté ne peut s’établir — voici que l’obscurité la remplacera — et que les lourds rideaux tombant en temps, en feront les ténèbres, — tandis que le livre aux pages fermées toutes les nuits, et la lumière le jour qu’elles séparent. Cependant, les meubles garderont leur vacance, et agonie de rêve chimérique et pur, une fiole contient la substance du Néant.

[...]

[lire le poème...]

La Gloire

« La Gloire ! je ne la sus qu’hier, irréfragable, et rien ne m’intéressera d’appelé par quelqu’un ainsi.

 

» Cent affiches s’assimilant l’or incompris des jours, trahison de la lettre, ont fui, comme à tous confins de la ville, mes yeux au ras de l’horizon par un départ sur le rail traînés avant de se recueillir dans l’abstruse fierté que donne une approche de forêt en son temps d’apothéose.

[...]

[lire le poème...]

Divagation

Un désir indéniable à mon temps est de séparer comme en vue d’attributions différentes le double état de la parole, brut ou immédiat ici, là essentiel.

 

Narrer, enseigner, même décrire, cela va et encore qu’à chacun suffirait peut-être, pour échanger la pensée humaine, de prendre ou de mettre dans la main d’autrui en silence une pièce de monnaie, l’emploi élémentaire du discours dessert l’universel reportage [...]

[lire le poème...]

Le Genre

ou Des Modernes[*]

Ici, succincte, une parenthèse.

 

Le Théâtre est d’essence supérieure.

 

Autrement, évasif desservant du culte qu’il faut l’autorité d’un dieu ou un acquiescement entier de foule pour installer selon le principe, s’attarderait-on à lui dédier ces Notes !

 

Nul poëte jamais ne put à une telle objectivité des jeux de l’âme se croire étranger : admettant qu’une obligation traditionnelle, par temps, lui blasonnât le dos de la pourpre du fauteuil de critique, ou très singulièrement sommé au fond d’un exil, incontinent d’aller voir ce qui se passe chez lui, dans son palais.

[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Ιnsоumissiоn

Μussеt : Αprès unе lесturе

Gоmbаud : Démаngеаisоn d’éсrirе

Vеrlаinе : «Âmе, tе sоuviеnt-il, аu fоnd du pаrаdis...»

Frаnсis Jаmmеs

Τоulеt : «Dеssоus lа соurtinе mоuilléе...»

Du Βеllау : «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...»

Μussеt : Соnsеils à unе Ρаrisiеnnе

Rоllinаt : Βаllаdе du саdаvrе

☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Éсrit еn 1827

Rоdеnbасh : Rеndеz-vоus tristеs

Βаudеlаirе : Lе Viеuх Sаltimbаnquе

Luсiе Dеlаruе-Μаrdrus

Νоаillеs : «S’il tе plаît dе sаvоir јusqu’оù...»

Сrоs : Сuеillеttе

Βruаnt : À Μоntmеrtе

Ρаtriаt : «Αсhètе qui vоudrа lе Саmеmbеrt trоp dоuх...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur lеs уеuх dе Μаdаmе lа Μаrquisе dе Μоntсеаuх (Lаugiеr dе Ρоrсhèrеs)

De Сосhоnfuсius sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сосhоnfuсius sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Ρrеmiеr Αmоur (Dеsbоrdеs-Vаlmоrе)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De piсh24 sur Lе Liоn еt lе Rаt. Lа Соlоmbе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Сhristiаn sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Τаisеz-vоus (***)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

De Frеdеriс Ρrоkоsсh sur Lа Ρuсеllе (Vеrlаinе)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz