Clément Marot

(1496-1544)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À Antoine : Si tu es pauvre...

À ceux qui après l’Épigramme du beau Tétin en firent d’autres

À F. Rabelais

À la fille d’un Peintre d’Orléans belle entre les autres

À Mademoiselle de la Grelière

Anne, par jeu, me jeta de la neige

À une laide

Au Roi, pour avoir été dérobé

Au roi de Navarre : Mon second Roi, j’ai une haquenée...

 

Changeons propos, c’est trop chanté d’amours...

Chant de Mai et de Vertu

 

De celui qui entra de nuit chez s’amie

De la tristesse de s’amie

De l’Abbé et de son Valet

De l’amour du Siècle Antique

De Madame la Duchesse d’Alençon

De oui et de nenni

De Pauline

De sa grande amie

Des cinq points en amours

Des enfants sans souci

Des Nonnes, qui sortirent du Couvent pour s’aller récréer

De soi-même : Marot, voici (si tu le veux savoir)...

De soi-même

Des poètes français, à Salel

Du beau tétin

Du content en amours

Du lieutenant criminel et de Samblançay

Du mois de Mai et d’Anne

D’amours me va tout au rebours...

D’Anne qui lui jeta de la neige

D’où vient cela, belle, je vous supplie...

 

Églogue au Roi sous les noms de Pan et Robin

Épitaphe d’Alix

Étant assis aux rives aquatiques...

 

Je suis aimé de la plus belle...

Jouissance vous donnerai...

J’ai une lettre entre toutes élite...

 

Languir me fais sans t’avoir offensée...

La plus belle des trois sera...

 

Ma Dame ne m’a pas vendu...

Marot, voici (si tu le veux savoir)...

Mon second Roi, j’ai une haquenée...

 

Ne sais combien la haine est dure...

 

Plaisir n’ai plus, mais vis en déconfort...

Pour le Mai planté par les Imprimeurs de Lyon devant le logis du seigneur Trivulse

Puis que de vous je n’ai autre visage...

 

Quand je vois Barbe, en habit bien duisant...

Quand j’ai pensé en vous, ma bien-aimée...

Quand vous voudrez faire une amie...

Qui veut avoir liesse...

 

Secourez-moi, ma Dame par amours...

Si de nouveau j’ai nouvelles couleurs...

Si tu es pauvre...

Sur quelques mauvaises manières de parler

Sur une vieille

 

Tant est subtil, et de grande efficace...

Tant que vivrai en âge florissant...

 

Une pastourelle gentille...

 

Vous perdez temps de me dire mal d’elle...

 


Languir me fais sans t’avoir offensée :
Plus ne m’écris, plus de moi ne t’enquiers.
Mais nonobstant autre Dame ne quiers :
Plutôt mourir que changer ma pensée.
 
Je ne dis pas t’amour être effacée,
[...]

[lire le poème...]

Des poètes français, à Salel


 
De Jean de Meung s’enfle le cours de Loire ;
En maître Alain Normandie prend gloire,
Et plaint encor mon arbre paternel ;
Octavien rend Cognac éternel ;
De Molinet, de Jean le Maire et Georges
[...]

[lire le poème...]

Des enfants sans souci


 
Qui sont ceux-là qui ont si grand envie
Dedans leur cœur, et triste marrisson,
Dont, cependant que nous sommes en vie,
De maître Ennui n’écoutons la leçon ?
Ils ont grand tort, vu qu’en bonne façon
[...]

[lire le poème...]

À ceux qui après l’Épigramme du beau Tétin en firent d’autres


 
Nobles Esprits de France Poétiques,
Nouveaux Phébus surpassant les Antiques,
Grâces vous rends, dont avez imité
Non un Tétin beau par extrémité,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Lе Соuсhеr du Sоlеil rоmаntiquе

Αpоllinаirе : Dаns lе јаrdin d’Αnnа

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Sur lеs bоis оubliés quаnd pаssе l’hivеr sоmbrе...»

Αutrаn : Lа Βоhèmе

Rоnsаrd : «Jе nе sеrаis mаrri, si tu соmptаis mа pеinе...»

Βlаisе Сеndrаrs

Сеndrаrs : Соntrаstеs

Hеrvillу : Ρuérilités

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...»

Αutrаn : Βibliоthèquеs

Αutrаn : Ρrudеnсе dе lа Grеnоuillе

Αubigné : Εхtаsе

Αutrаn : Sévigné

Νеrvаl

Μоréаs : Μusiquе lоintаinе

Μоréаs : «Ô mеr immеnsе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе pоrtе аu grоs оrtеil un аnnеаu d’оr mаssif...»

Соppéе : «L’éсоlе. Dеs murs blаnсs, dеs grаdins nоirs, еt puis...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Fаitеs-mоi сhеvаliеr, ассоlеz-mоi, mа bеllе...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Сосhоnfuсius sur Sur lеs débuts d’Αminа Βоsсhеtti (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Соrbеаuх (Νеlligаn)

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Ρоrсus Сum Librо sur Lupеrсus (Hеrеdiа)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

De L’аmоr sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ρiеrrоt sur Sоnnеt à lа nuit (Rоllinаt)

De Ρеrvеrs nаrсissе sur «Ρuisquе lеs сhаmps јоuissеnt dе mа bеllе...» (Τоurs)

De Vinсеnt sur «Εst-il riеn dе plus vаin qu’un sоngе mеnsоngеr...» (Сhаssignеt)

De Сhristiаn sur Lеs Ρоrсs (Vеrhаеrеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz