Clément Marot

(1496-1544)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À Antoine : Si tu es pauvre...

À ceux qui après l’Épigramme du beau Tétin en firent d’autres

À F. Rabelais

À la fille d’un Peintre d’Orléans belle entre les autres

À Mademoiselle de la Grelière

Anne, par jeu, me jeta de la neige

À une Damoiselle malade

À une laide

À une médisante

À un poète français

À un poète ignorant

Au Roi, pour avoir été dérobé

Au roi de Navarre : Mon second Roi, j’ai une haquenée...

 

Ballade de frère Lubin

 

Changeons propos, c’est trop chanté d’amours...

Chant de Mai et de Vertu

 

De celui qui entra de nuit chez s’amie

De Jean Jean

De la jeune dame qui a vieil mari

De la rose

De la tristesse de s’amie

De l’Abbé et de son Valet

De l’amour du Siècle Antique

De Madame la Duchesse d’Alençon

De oui et de nenni

De Pauline

De sa grande amie

Des cinq points en amours

Des enfants sans souci

Des nonnes, qui sortirent du couvent pour aller se récréer

Des Nonnes, qui sortirent du Couvent pour s’aller récréer

De soi-même : Marot, voici (si tu le veux savoir)...

De soi-même

Des poètes français, à Salel

Du beau tétin

Du content en amours

Du lieutenant criminel et de Samblançay

Du mois de Mai et d’Anne

D’amours me va tout au rebours...

D’Anne qui lui jeta de la neige

D’où vient cela, belle, je vous supplie...

 

Églogue au Roi sous les noms de Pan et Robin

Épitaphe d’Alix

Étant assis aux rives aquatiques...

 

Je suis aimé de la plus belle...

Jouissance vous donnerai...

J’ai une lettre entre toutes élite...

 

Languir me fais sans t’avoir offensée...

La plus belle des trois sera...

 

Ma Dame ne m’a pas vendu...

Marot, voici (si tu le veux savoir)...

Mon second Roi, j’ai une haquenée...

 

Ne sais combien la haine est dure...

 

Plaisir n’ai plus, mais vis en déconfort...

Pour le Mai planté par les Imprimeurs de Lyon devant le logis du seigneur Trivulse

Puis que de vous je n’ai autre visage...

 

Quand je vois Barbe, en habit bien duisant...

Quand j’ai pensé en vous, ma bien-aimée...

Quand vous voudrez faire une amie...

Qui veut avoir liesse...

 

Secourez-moi, ma Dame par amours...

Si de nouveau j’ai nouvelles couleurs...

Si tu es pauvre...

Sur quelques mauvaises manières de parler

Sur une vieille

 

Tant est subtil, et de grande efficace...

Tant que vivrai en âge florissant...

 

Une pastourelle gentille...

Un gros prieur son petit-fils baisait...

 

Vous perdez temps de me dire mal d’elle...

 


Jouissance vous donnerai,
Mon Ami, et si mènerai
À bonne fin votre espérance.
Vivante ne vous laisserai ;
Encore, quand morte serai,
L’esprit en aura souvenance.
 
Si pour moi avez du souci,
Pour vous n’en ai pas moins aussi,
Amour le vous doit faire entendre.
Mais s’il vous grève d’être ainsi,
Apaisez votre cœur transi :
[...]

[lire le poème...]

Du mois de Mai et d’Anne


 
Mai, qui portait robe reverdissante,
De fleur semée un jour se mit en place,
Et quand m’amie il vit tant florissante,
De grand dépit rougit sa verte face,
En me disant : Tu cuides qu’elle efface,
[...]

[lire le poème...]

Au Roi, pour avoir été dérobé


 
On dit bien vrai, la mauvaise Fortune
Ne vient jamais qu’elle n’en apporte une
Ou deux ou trois avecques elle (Sire).
Votre cœur noble en saurait bien que dire ;
Et moi, chétif, qui ne suis Roi ne rien,
[...]

[lire le poème...]

Des enfants sans souci


 
Qui sont ceux-là qui ont si grand envie
Dedans leur cœur, et triste marrisson,
Dont, cependant que nous sommes en vie,
De maître Ennui n’écoutons la leçon ?
Ils ont grand tort, vu qu’en bonne façon
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Siсаud : Lе Сhеmin dе sаblе

Соrbièrе : Épitаphе

Rеvеrdу : Lеndеmаin

Rеvеrdу : Lа Viе durе

Rеvеrdу : Lа Сlосhе сœur

Klingsоr : Αu јоli јеu dеs fоurbеriеs

Gаutiеr : Ρréfасе

Αllаis : Соmplаintе аmоurеusе

Lаfоrguе : L’hivеr qui viеnt

Τоulеt : «Νе сrаins pаs quе lе Τеmps...»

Τоulеt : «Οn dеsсеndrаit, si vоus l’оsiеz...»

Siсаud : Μédесins

☆ ☆ ☆ ☆

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Τоulеt : «Lеs Quаrаntе...»

Rimbаud : Vénus Αnаdуоmènе

Lаfоrguе : Lеs Αprès-midi d’аutоmnе

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Μауnаrd : «Ρiеrrе qui durаnt sа јеunеssе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Сосhоnfuсius sur «Quоi vоus l’аvеz dоnс dit mа сruеllе Βеllоnnе...» (Νuуsеmеnt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоуаnt pаr lеs sоudаrds mа mаisоn sассаgéе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Νаturе оrnаnt lа dаmе qui dеvаit...» (Rоnsаrd)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

De Ιо Kаnааn sur Jоуаu mémоriаl (Sеgаlеn)

De Lilith sur «Се fut un Vеndrеdi quе ј’аpеrçus lеs Diеuх...» (Νuуsеmеnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz