François Maynard

(1582-1646)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

 

Adieu, Paris, adieu pour la dernière fois...

Alcippe, reviens dans nos bois...

À un homme puissant

L’auteur à son livre

 

Belle, qui sans fouteur foutez...

La Belle Vieille

 

Cache ton corps...

Ce que ta plume produit...

Chanson : Je ne puis souffrir les esprits...

Chaque Priape du vieux temps...

Charmant rossignol...

Le Chercheur de Chenilles

Ci-gît Paul qui baissait les yeux...

Colin est un capricieux...

Contre le Cardinal de Richelieu

 

Dames de qui la vanité...

 

Épitaphe : Ci-gît Paul qui baissait les yeux...

Épitaphe : Le temps, par qui tout se consume...

 

Flote, vois-tu ce petit homme...

Fuis le jour, demeure caché...

 

Il n’est homme en l’Univers...

 

Je ne puis souffrir les esprits...

Je suis dans le penchant de mon âge de glace...

Je touche de mon pied le bord de l’autre monde...

J’éloigne mes yeux et mes pas...

 

La plupart de mes Partisans...

Le temps, par qui tout se consume...

L’homme qui gît en ce lieu...

 

Mon âme, il faut partir...

 

Nymphes, de grâce, approchez-vous...

 

Ô que vous êtes éblouis...

 

Pierre qui durant sa jeunesse...

Plainte sur la mort d’une chatte

Pour le menuisier de Nevers

Pour requête

 

Quand dois-je quitter les rochers...

Que sert-il d’user de remise ?...

 

Sonnet à la Reine, mère de Louis XIV

 

Tes lèvres ont perdu leurs roses...

Ton Mari paraît plus vieux...

Toutes les femmes s’étonnent...

 

Un rare écrivain comme toi...

 

Voici Jeanne la mal peignée...

 


Quand dois-je quitter les rochers
Du petit Désert qui me cache,
Pour aller revoir les clochers
De Saint-Pol, et de Saint-Eustache ?
 
Paris est sans comparaison ;
Il n’est plaisir dont il n’abonde ;
[...]

[lire le poème...]

Épitaphe


 
Ci-gît Paul qui baissait les yeux
À la rencontre des gens sobres,
Et qui priait toujours les cieux
Que l’année eût plusieurs Octobres.
 
Ce grand pilier de cabaret
Avecques un hareng soret
Humait des bouteilles sans nombre ;
 
Passant qui t’es ici porté,
Sache qu’il voudrait que son ombre
[...]

[lire le poème...]

Chanson


 
Je ne puis souffrir les esprits
Dont l’impudente rêverie
Ne prêche rien que le mépris
Du vin et de l’ivrognerie.
Je veux mourir au cabaret
Entre le blanc et le clairet.
 
Dès que la nuit reprend son tour,
Je m’enferme dans la taverne,
Et n’en pars jamais que le jour
Ne fasse pâlir ma lanterne :
[...]

[lire le poème...]

Le Chercheur de Chenilles


 
Robin, qui chassait aux chenilles,
Et en faisait grand peur aux filles,
Avait son cas si fort petit.
Qu’un jour étant en appétit
De se jouer avec Clarice,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : Vеilléе dе glоirе

Rоdеnbасh : Rеnоnсеmеnt

Rоdеnbасh : Sоlitudе

Βеrtrаnd : Sоnnеt : «À lа Rеinе dеs Frаnçаis...»

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Lоrrаin : Αbаndоnnéе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Rоdеnbасh : «Lеs суgnеs blаnсs, dаns lеs саnаuх dеs villеs mоrtеs...»

Νоuvеаu : Fоu

Vеrlаinе : Sur lе Саlvаirе

Lаhоr : Dаnsе mасаbrе

Lа Fоntаinе : Lеs Dеuх Соqs

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Fоntаinе : Lе Сосhоn, lа Сhèvrе еt lе Μоutоn

Lа Сеppèdе : «Vоiсi l’hоmmе, ô mеs уеuх, quеl оbјеt déplоrаblе...»

Lа Сеppèdе : «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...»

Lаfоrguе : L’hivеr qui viеnt

Vаuquеlin dеs Yvеtеаuх : «Αvесquеs mоn аmоur nаît l’аmоur dе сhаngеr...»

Βruаnt : Fаntаisiе tristе

Βеrtrаnd : Lа Rоndе sоus lа сlосhе

Ρоpеlin : Τurеlаirе, turеlurе

Lоrrаin : Réсurrеnсе

Lоrrаin : Αltеssе

Cоmmеntaires récеnts

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Vоiсi l’hоmmе, ô mеs уеuх, quеl оbјеt déplоrаblе...» (Lа Сеppèdе)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Vеuх-tu sаvоir, Duthiеr, quеllе сhоsе с’еst Rоmе ?...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Αvоir pеu dе pаrеnts, mоins dе trаin quе dе rеntе...» (Vаuquеlin dеs Yvеtеаuх)

De Сосhоnfuсius sur Rеmémоrаtiоn d’Αmis bеlgеs (Μаllаrmé)

De Jаllе dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Wоtаn dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lа Rоndе sоus lа сlосhе (Βеrtrаnd)

De Βаilеу sur Соntrе Sаbidius : «D’un gâtеаu trоp brûlаnt...» (Dubоs)

De Jеhаn sur Соnsеil (Βаnvillе)

De Jеhаn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

De Jеhаn sur Εn јustiсе dе pаiх (Rоllinаt)

De Jеhаn sur Μаtеlоts (Соrbièrе)

De Сurаrе- sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Βlоndеl sur Τеrrе dе Frаnсе (Fаbié)

De Τоrсhоnfuсius sur Lе Сосhоn, lа Сhèvrе еt lе Μоutоn (Lа Fоntаinе)

De Lilith sur «Ô Déеssе, qui pеuх аuх prinсеs égаlеr...» (Du Βеllау)

De Μаlеpеur sur «Jе plаntе еn tа fаvеur сеt аrbrе dе Суbèlе...» (Rоnsаrd)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Βасhоt sur Lе Τunnеl (Rоllinаt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz