Jean Moréas

(1856-1910)

Recueil complet

1901 : Les Stances (1901)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

Adieu, la vapeur siffle...

Ah, fuyez à présent...

Ariette

Au milieu du jardin...

Aux rayons du couchant...

 

Belle, vivant tes jours...

Belle lune d’argent...

Belle source...

Bien qu’ainsi tu te couronnes...

 

Ce canal qu’à cette heure...

Chimaera

Compagne de l’éther...

Coupez le myrte blanc...

 

Dans le ciel est dressé...

Dans le jeune et frais cimetière...

De ce tardif avril, rameaux, verte lumière...

 

En cet après-midi si lourd...

Encor sur le pavé...

En dépit de mes maux...

Été, tous les plaisirs...

Et j’irai...

 

Grands bois, je vous verrai...

 

Hélas ! cœur trop humain...

Hymette, mont sacré...

 

Intimité

L’Investiture

 

Je me compare aux morts...

Je naquis au bord d’une mer...

Je ne regrette rien...

Je songe, chaque fois...

Je songe à ce village assis au bord des bois...

Je songe aux ciels marins, à leurs couchants si doux...

Je te sens sur mes yeux, lune...

Je viens de mal parler de toi, rose superbe !...

Je vous entends glisser...

Je vous revois toujours...

J’écoute sur ma lèvre...

 

La coupe de douleur...

La lune sur le sol...

Le coq chante là-bas...

Le grain de blé nourrit et l’homme et les corbeaux...

Les branches en arceaux...

Les courlis dans les roseaux !...

Les roses que j’aimais...

Le trésor du verger...

Lieux où mes lentes nuits...

Lorsque le pâle jour...

Lorsque sous la rafale et dans la brume dense...

L’aube qui doucement se lève sur la ville...

L’éclair illuminait la nuit...

L’insidieuse nuit...

 

Me faudra-t-il l’horreur...

Mélancolique mer...

Mélancolique mer que je ne connais pas...

Me voici seul enfin, tel que je devais l’être...

Me voici seul enfin...

Moi qui porte Apollon...

Musique lointaine

 

Ne dites pas...

Nevermore

 

Ô mer immense...

Ô monts justement fiers...

Ô toi qui sur mes jours...

 

Parmi les marronniers...

Pendant que je médite...

Pendant que l’homme court...

Pour couronner ta tête...

Proserpine cueillant des violettes

Puisqu’ainsi je m’emporte...

 

Quand je viendrai m’asseoir...

Quand reviendra l’automne ...

Que faudra-t-il à ce cœur qui s’obstine...

Que je suis las de toi, Paris...

Que l’on jette ces lys, ces roses éclatantes...

Qu’importe à la rose superbe...

 

Relève-toi, mon âme...

Remembrances

Le Rhin

Roses, en bracelet...

Roses de Damas, pourpres roses, blanches roses...

 

Sauvons-nous du souci d’un jour !...

Sensualité

Solitaire et pensif...

Sous vos longues chevelures, petites fées...

Sunium, Sunium...

Sur la plaine sans fin...

 

Tu me la dois enfin...

Tu souffres tous les maux...

 

Va-t-on songer à l’Automne...

 


 
Les branches en arceaux quand le printemps va naître,
Les ronces sur le mur, le pâturage herbeux,
Les sentiers de mulets, et cet homme champêtre
Qui, pour fendre le sol, guide un couple de bœufs,
 
[...]

[lire le poème...]


Que faudra-t-il à ce cœur qui s’obstine ;
Cœur sans souci, ah, qui le ferait battre !
Il lui faudrait la reine Cléopâtre,
Il lui faudrait Hélie et Mélusine,
Et celle-là nommée Aglaure, et celle
[...]

[lire le poème...]

Sensualité


 
N’écoute plus l’archet plaintif qui se lamente
Comme un ramier mourant le long des boulingrins ;
Ne tente plus l’essor des rêves pérégrins
Traînant des ailes d’or dans l’argile infamante.
 
[...]

[lire le poème...]


 
Tu souffres tous les maux et tu ne fais que rire
                    De ton lâche destin ;
Tu ne sais pas pourquoi tu chantes sur ta lyre
                    Du soir jusqu’au matin.
 
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dоminiquе : «J’аi lu quе lеs pоètеs, еn Сhinе, sоnt très dоuх...»

Βruаnt : Lеs Lоupiоts

Τоulеt : «Dаns lа ruе-dеs-Dеuх-Déсаdis...»

Τristаn L’Hеrmitе : L’Εхtаsе d’un bаisеr

Lаfоrguе : Соmplаintе-Épitаphе

Βаudеlаirе : Lе Vоуаgе

Sаint-Αmаnt : Lе Ρаrеssеuх

Сhоdеrlоs dе Lасlоs : Сhаnsоn : : «L’аmоur lui-mêmе а сréé mа bеrgèrе...»

Sаtiе : Lе Gоlf

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе

Riсtus : Сrèvе-Сœur

Соrbièrе : Ρаris

☆ ☆ ☆ ☆

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Lаrbаud : Lа Ruе Sоufflоt

Lаrbаud : Vœuх du pоètе

Lаrbаud : Саrpе diеm...

Fоrt : Y аurа du bоn !

Hugо : Sоmmаtiоn irrеspесtuеusе

Соppéе : L’Étаpе

Stéphаnе : Lе Lаrrоn d’аmоur

Vеrlаinе : Τаblеаu pоpulаirе

Ρоpеlin : Sоir d’аutоmnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Fаntаsiе sur dеs divеrsеs pеinturеs dе Ρriаpе (Соllеtеt)

De Сосhоnfuсius sur «Gеntil Quimpеr, lе nid dе mоn еnfаnсе...» (Jасоb)

De Сосhоnfuсius sur Sur lе Саlvаirе (Vеrlаinе)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

De piсh24 sur D’unе fоntаinе (Dеspоrtеs)

De piсh24 sur Silеnсе (Sullу Ρrudhоmmе)

De Сhristiаn sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Ρуbrас (Lоuÿs)

De piсh24 sur [Épitаphе] (Villоn)

De Сhаrlеs Βаudеlаirе sur Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis] (Villоn)

De Сосhоnfсius sur Сirсé (Μénаrd)

De Сосhоnfuсus sur Rоsе blаnсhе (Βruаnt)

De Jеаn Gоudеzki sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Féliх Αrvеrs sur Sоnnеt d’Αrt Vеrt (Gоudеzki)

De Jеаn Dоnаti sur Jе pеnsе à Jеаn-Jасquеs (Jаmmеs)

De Xiао Βоb sur «Jе сhаntаis сеs Sоnnеts, аmоurеuх d’unе Hélènе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоfuсius sur «J’аllаis sеul rеmâсhаnt mеs аngоissеs pаsséеs...» (Lа Βоétiе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz