Jean Moréas

(1856-1910)

Recueil complet

1901 : Les Stances (1901)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

Adieu, la vapeur siffle...

Ah, fuyez à présent...

Ariette

Au milieu du jardin...

Aux rayons du couchant...

 

Belle, vivant tes jours...

Belle lune d’argent...

Belle source...

Bien qu’ainsi tu te couronnes...

 

Ce canal qu’à cette heure...

Chimaera

Compagne de l’éther...

Coupez le myrte blanc...

 

Dans le ciel est dressé...

Dans le jeune et frais cimetière...

De ce tardif avril, rameaux, verte lumière...

 

En cet après-midi si lourd...

Encor sur le pavé...

En dépit de mes maux...

Été, tous les plaisirs...

Et j’irai...

 

Grands bois, je vous verrai...

 

Hélas ! cœur trop humain...

Hymette, mont sacré...

 

Intimité

L’Investiture

 

Je me compare aux morts...

Je naquis au bord d’une mer...

Je ne regrette rien...

Je songe, chaque fois...

Je songe à ce village assis au bord des bois...

Je songe aux ciels marins, à leurs couchants si doux...

Je te sens sur mes yeux, lune...

Je viens de mal parler de toi, rose superbe !...

Je vous entends glisser...

Je vous revois toujours...

J’écoute sur ma lèvre...

 

La coupe de douleur...

La lune sur le sol...

Le coq chante là-bas...

Le grain de blé nourrit et l’homme et les corbeaux...

Les branches en arceaux...

Les courlis dans les roseaux !...

Les roses que j’aimais...

Le trésor du verger...

Lieux où mes lentes nuits...

Lorsque le pâle jour...

Lorsque sous la rafale et dans la brume dense...

L’aube qui doucement se lève sur la ville...

L’éclair illuminait la nuit...

L’insidieuse nuit...

 

Me faudra-t-il l’horreur...

Mélancolique mer...

Mélancolique mer que je ne connais pas...

Me voici seul enfin, tel que je devais l’être...

Me voici seul enfin...

Moi qui porte Apollon...

Musique lointaine

 

Ne dites pas...

Nevermore

 

Ô mer immense...

Ô monts justement fiers...

Ô toi qui sur mes jours...

 

Parmi les marronniers...

Pendant que je médite...

Pendant que l’homme court...

Pour couronner ta tête...

Proserpine cueillant des violettes

Puisqu’ainsi je m’emporte...

 

Quand je viendrai m’asseoir...

Quand reviendra l’automne ...

Que faudra-t-il à ce cœur qui s’obstine...

Que je suis las de toi, Paris...

Que l’on jette ces lys, ces roses éclatantes...

Qu’importe à la rose superbe...

 

Relève-toi, mon âme...

Remembrances

Le Rhin

Roses, en bracelet...

Roses de Damas, pourpres roses, blanches roses...

 

Sauvons-nous du souci d’un jour !...

Sensualité

Solitaire et pensif...

Sous vos longues chevelures, petites fées...

Sunium, Sunium...

Sur la plaine sans fin...

 

Tu me la dois enfin...

Tu souffres tous les maux...

 

Va-t-on songer à l’Automne...

 


 
Je vous entends glisser avec un secret bruit
                Là-bas sur la pénombre verte.
Entrez dans ma maison, ô souffles de la nuit,
                J’ai laissé la fenêtre ouverte !
 
[...]

[lire le poème...]


 
Quand reviendra l’automne avec les feuilles mortes
Qui couvriront l’étang du moulin ruiné,
Quand le vent remplira le trou béant des portes
Et l’inutile espace où la meule a tourné,
 
[...]

[lire le poème...]


 
Que je suis las de toi, Paris, et de l’automne !
                    Que je languis souvent
De voir le champ qui ploie et la mer qui moutonne
                    Au souffle d’un bon vent !
 
[...]

[lire le poème...]


Je viens de mal parler de toi, rose superbe !
Si ton éclat est vif, rose, tu sais pourtant,
Seule dans le cristal, au milieu de la gerbe,
Aussi bien que les yeux rendre le cœur content.
 
Un jour, contre le mur d’une porte gothique
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Dеssоus lа соurtinе mоuilléе...»

Du Βеllау : «Qui а nоmbré, quаnd l’аstrе, qui plus luit...»

Μussеt : Соnsеils à unе Ρаrisiеnnе

Rоllinаt : Βаllаdе du саdаvrе

Βеllеаu : Dеsсriptiоn dеs vеndаngеs

Βruаnt : À Μоntpеrnаssе

Βruаnt : À lа Βаstillе

Lаfоrguе : Αvеrtissеmеnt

Fоurеst : Lа Νégrеssе Βlоndе

Βruаnt : Сhаnsоn dеs miсhеtоns

☆ ☆ ☆ ☆

Ρаtriаt : «Αсhètе qui vоudrа lе Саmеmbеrt trоp dоuх...»

Βаudеlаirе : À unе Ρаssаntе

Βаtаillе : Lе Μоis mоuillé

Βаïf : «Si се n’еst pаs аmоur, quе sеnt dоnquеs mоn сœur ?...»

Βruаnt : Ρhilоsоphе

Siеfеrt : Ρеtit еnfаnt

Οsmоnt : Sоirs d’ехil

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Éblоuissеmеnt

*** : Τаisеz-vоus

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Сhrist аuх Οliviеrs (Νеrvаl)

De Сосhоnfuсius sur Suivаnt Ρétrаrquе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Dоutеs d’аmоur (Urfé)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De piсh24 sur Lе Liоn еt lе Rаt. Lа Соlоmbе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Сhristiаn sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Τаisеz-vоus (***)

De piсh24 sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

De Frеdеriс Ρrоkоsсh sur Lа Ρuсеllе (Vеrlаinе)

De Léо Lаrguiеr sur Léо Lаrguiеr

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αnnе, pаr јеu, mе јеtа dе lа nеigе (Μаrоt)

De Jérômе ΤΕRΝYΝСK sur H (Μilоsz)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz