Musset

(1810-1857)

Recueil complet

1850 : Poésies nouvelles

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À Alf. T. : Qu’il est doux d’être au monde, et quel bien que la vie !...

À Alfred Tattet

Adieux à Suzon

Adieu

Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...

À la Malibran

À la Mi-Carême

À Laure

À Lydie. Imitation.

À Lydie. Ode IX, Livre XIII. Traduit d’Horace

À M. A. T. : Ainsi, mon cher ami, vous allez donc partir !...

À M. de Régnier, de la Comédie Française, après la mort de sa fille

À M.V.H. : Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses...

À Madame Cne T.

À Madame G., Rondeau

À Madame G., Sonnet

À Madame Jaubert

À Madame M...

À Madame N. Ménessier

À Madame O., qui avait fait des dessins pour les Nouvelles de l’auteur

À Madame *** : Jeune ange aux doux regards, à la douce parole...

À Mademoiselle ***

À mon ami Alfred T.

À mon ami Édouard B.

À mon Frère, revenant d’Italie

L’Andalouse

L’Anglaise en diligence

À Ninon : Avec tout votre esprit, la belle indifférente...

À Ninon

Après une lecture

À Saint-Blaise, à la Zuecca...

À Sainte-Beuve

Au lecteur des deux volumes de vers de l’auteur

À Ulric G.

À une fleur

À une muse

Au roi, après l’attentat de Meunier

Avec tout votre esprit, la belle indifférente...

 

Ballade à la lune

Béatrix Donato fut le doux nom de celle...

Bonjour, Suzon, ma fleur des bois...

 

Chanson : À Saint-Blaise, à la Zuecca...

Chanson : Hélas ! hélas ! Que de maux sur terre !...

Chanson : J’ai dit à mon cœur...

Chanson : Lorsque la coquette Espérance...

Chanson : Nous venions de voir le taureau...

Chanson : Quand on perd, par triste occurence...

Chanson de Barberine

Chanson de Fortunio

Chantez, chantez encor, rêveurs mélancoliques...

Connais-tu deux pestes femelles...

Conseils à une Parisienne

 

Derniers vers

Dieu l’a voulu, nous cherchons le plaisir...

Dupont et Durand

 

L’Espoir en Dieu

 

Les Filles de Loth

Le Fils du Titien

Fut-il jamais...

 

Hélas ! hélas ! Que de maux sur terre !...

 

Idylle

Il est aisé de plaire à qui veut plaire...

Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses...

Impromptu : Dieu l’a voulu, nous cherchons le plaisir...

Impromptu en réponse à cette question : Qu’est-ce que la Poésie ?

 

Jamais

Je méditais, courbé sur un volume antique...

Jeune ange aux doux regards, à la douce parole...

Je vous ai vue enfant, maintenant que j’y pense...

J’ai dit à mon coeur...

 

Lettre à M. de Lamartine

Le Lever

Lorsque la coquette Espérance...

Lucie

 

Madame la marquise

Marie

Le Mie Prigioni

Mimi Pinson

 

Non, quand bien même une amère souffrance...

Nous venions de voir le taureau...

La Nuit de décembre

La Nuit de mai

La Nuit d’août

La Nuit d’octobre

 

Ô critique du jour, chère mouche bovine...

 

Pâle étoile du soir...

Par un mauvais temps

Le Petit Moinillon

Puisque votre moulin tourne avec tous les vents...

 

Quand, par un jour de pluie, un oiseau de passage...

Quand on perd, par triste occurence...

Quand vous aurez prouvé, messieurs du journalisme...

Que j’aime à voir, dans la vallée...

Que j’aime le premier frisson d’hiver...

Qu’il est doux d’être au monde, et quel bien que la vie !...

 

Rappelle-toi (Vergiss mein nicht)

Retour

Rêverie

Revue romantique

Le Rhin allemand (Réponse à la chanson de Becker)

Le Rhin allemand, par Becker (traduction française)

Le Rhin

Le Rideau de ma Voisine

Rolla

Rondeau : Fut-il jamais...

Rondeau : Il est aisé de plaire à qui veut plaire...

 

Le Saule

Se voir le plus possible et s’aimer seulement...

Silvia

Simone

Le Songe du reviewer

Sonnet : Béatrix Donato fut le doux nom de celle...

Sonnet : Non, quand bien même une amère souffrance...

Sonnet : Que j’aime le premier frisson d’hiver...

Sonnet : Se voir le plus possible et s’aimer seulement...

Sonnet à Madame M.N. : Je vous ai vue enfant, maintenant que j’y pense...

Sonnet à Madame M.N. : Quand, par un jour de pluie, un oiseau de passage...

Sonnet à Madame M.N. : Vous les regrettiez presque en me les envoyant...

Sonnet au Lecteur

Souvenir des Alpes

Souvenir

Souvent, par quelque mois de janvier, quand tout dort...

Stances : Je méditais, courbé sur un volume antique...

Stances : Que j’aime à voir, dans la vallée...

Stances burlesques à G. Sand

Stances sur le costume Pompadour de miss ***

Sur la naissance du comte de Paris

Sur la paresse

Sur les Débuts de Mesdemoiselles Rachel et Pauline Garcia

Sur trois Marches de Marbre rose

Sur une morte

 

Le Treize Juillet

Tristesse

Le Trois Mai 1814

 

Une bonne Fortune

Une promenade au Jardin des Plantes

Une Soirée perdue

Un rêve

 

Vision

Vous les regrettiez presque en me les envoyant...

 



Puisque votre moulin tourne avec tous les vents,
Allez, braves humains, où le vent vous entraîne ;
Jouez, en bons bouffons, la comédie humaine ;
Je vous ai trop connus pour être de vos gens.
[...]

[lire le poème...]

Chanson


 
Quand on perd, par triste occurrence,
      Son espérance
      Et sa gaieté,
Le remède au mélancolique,
      C’est la musique
      Et la beauté !
 
Plus oblige et peut davantage
      Un beau visage
      Qu’un homme armé,
Et rien n’est meilleur que d’entendre
      Air doux et tendre
[...]

[lire le poème...]

À Ulric G.


 
Ulric, nul œil des mers n’a mesuré l’abîme,
Ni les hérons plongeurs, ni les vieux matelots.
Le soleil vient briser ses rayons sur leur cime,
Comme un soldat vaincu brise ses javelots.
 
[...]

[lire le poème...]

Le Mie Prigioni


 
On dit : « Triste comme la porte
      D’une prison. » —
Et je crois ; le diable m’emporte !
      Qu’on a raison.
 
D’abord, pour ce qui me regarde,
      Mon sentiment
Est qu’il vaut mieux monter sa garde,
      Décidément.
 
Je suis, depuis une semaine,
      Dans un cachot,
Et je m’aperçois avec peine
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Gаutiеr : Quеstiоns

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Hеrеdiа : Lа Sоurсе

Jаmmеs : Ρrièrе pоur аimеr lа dоulеur

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Μаllеvillе : «Lе silеnсе régnаit sur lа tеrrе еt sur l’оndе...»

Dubоs : À Frоntоn : «Τоi qui, саpitаinе, оrаtеur...»

Lаmаrtinе : L’Αutоmnе

Βаudеlаirе : Μаdеmоisеllе Βistоuri

Ρаrnу : «D’un lоng sоmmеil, ј’аi gоûté lа dоuсеur...»

☆ ☆ ☆ ☆

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Сrоs : Lе Βut

Ρеllissоn-Fоntаniеr : «L’ехеmplе dе Gоdеаu...»

Αpоllinаirе : Lе Suiсidé

Νоuvеаu : Hуmnе

Αpоllinаirе : «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...»

Соrbièrе : Lе Ρоètе еt lа Сigаlе

Vоltаirе : «Si vоus vоulеz quе ј’аimе еnсоrе...»

Du Βеllау : «Τhiаrd, qui аs сhаngé еn plus grаvе éсriturе...»

Εlskаmp : «À présеnt с’еst lа nuit qui tоmbе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Μа Dаmе, је mе mеurs аbаndоnné d’еspоir...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Sur un mаi (Ρаssеrаt)

De Сосhоnfuсius sur Lа Sоurсе (Hеrеdiа)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz