Anna de Noailles

(1876-1933)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

L’Adolescence

Ainsi la vie ample et savante...

L’Amour

Apaisement

Automne pluvieux, mélancolique automne...

L’Automne

Aux soldats de 1917

 

Le Baiser

Les Biches

 

Chanson pour Avril

Chaque jour j’entends qu’en silence...

Chaque matin m’accable et la couleur de l’air...

Les Charmettes

La Cité natale

Le Cœur

 

Dans l’âpre solitude où tu vis désormais...

De quoi t’ai-je, en ce jour, frustré, cœur endormi ?...

La Détresse

Deux Êtres luttent...

Dissuasion

 

Ébloui, pur, minutieux...

L’Empreinte

Les Espaces infinis

 

Habitante éthérée et fixe des tombeaux...

L’Hiver

 

Il fera longtemps clair ce soir...

Ils ont inventé l’âme afin que l’on abaisse...

L’Image

L’Innocence

L’Inquiet Désir

 

Le Jardin et la Maison

Je ne reconnais pas ta personne présente...

Je ne t’aime pas pour que ton esprit...

Je suis sûre de ta bonté...

Le Jeune Mort

Le Jeunesse des morts

La Jeunesse

Jeunesse

Je voudrais faire avec une pâte de fleurs...

J’ai su la vérité, j’ai vu tout ce qui passe...

J’ai tant souffert, je souffre tant...

J’ai vu, soudain étrange, ingrate et sans mémoire...

J’aurais pu ne jamais connaître...

J’écris

 

La femme, durée infinie...

Lamentation

La nuit, lorsque je dors et qu’un ciel inutile...

Le désir triomphal, en son commencement...

Le secret est plus évident...

L’hiver aux opaques parois...

 

Matin, j’ai tout aimé, et j’ai tout trop aimé...

La mort dit à l’homme...

Morts qui me fûtes chers, ne soyez pas jaloux...

 

Ne souffre pas ; tu vois, je suis pourtant moi-même...

La Nuit

Nul lit, nulle chambre, nul toit...

 

Offrande à Kypris

L’Offrande à la Nature

L’Offrande à Pan

Offrande

L’Orgueil

 

Les Parfums

Le Pays

Les Plaintes d’Ariane

Puisque mes yeux ont vu les lieux où tu reposes...

 

Les Regrets

Le Repos

 

Sans regrets, crois-moi, sans effroi...

Si je n’aimais que toi en toi...

S’il te plaît de savoir jusqu’où...

 

Le Temps de vivre

Le temps n’a pas toujours une égale valeur,

Les Terres chaudes

La Tristesse dans le parc

T’aimer. Et quand le jour timide va renaître...

 

Les Vagues

Le Verger

La Vie profonde

Violons dans le soir

Voix intérieure

Voyages

 
Le Temps de vivre


 
Déjà la vie ardente incline vers le soir,
              Respire ta jeunesse,
Le temps est court qui va de la vigne au pressoir,
              De l’aube au jour qui baisse.
 
[...]

[lire le poème...]


Chaque matin m’accable et la couleur de l’air
Me fait mieux découvrir l’indifférent désert
Où, depuis que leur cœur jamais plus ne respire,
Je n’ai rien à savoir et je n’ai rien à dire.
 
Je songe au jour parfait où, le souffle arrêté,
[...]

[lire le poème...]

Le Pays

Livraison patriotique d’une poétesse mariée avec la France


Ma France, quand on a nourri son cœur latin
              Du lait de votre Gaule,
Quand on a pris sa vie en vous, comme le thym,
              La fougère et le saule,
[...]

[lire le poème...]

L’Amour


 
Amour, qui dès l’aube du temps
Flottais sur la terre et les eaux ;
Toi qui, dans l’arbre et dans l’étang,
Meus les poissons et les oiseaux.
 
Toi qui dans la forêt mouvante
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 9 juin 2016 à 19h12

Hexapode au chef de sinople
---------------------------------------

Cet hexapode est un peu fou,
Il dit que sa chandelle est morte,
Mais il en a deux, qui sont fortes,
Ornant sa fourrure de loup,

Or, qu’il soit fou, que nous importe?
S’il trouve le monde à son goût,
Si, de sa tâche, il vient à bout,
Heureux soit-il, en quelque sorte.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 10 juin 2016 à 12h04

Ce commentaire est ci par erreur, me dit l’hexapodologue, voir le titre  

« S’il te plaît de savoir jusqu’où »

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Li-tаï-pé

Dеubеl : Détrеssе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Dеrèmе : «À quоi bоn tе сhеrсhеr, glоirе, viеillе étiquеttе !...»

Βirаguе : «Grоttеs, Саvеrnеs, Ρrés, Τеrtrеs, Fоrêts, Rivаgеs...»

Νаvаrrе : «J’аimе unе аmiе еntièrеmеnt pаrfаitе...»

Соppéе : Désir dе glоirе

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Sur lеs Vеnts (Drеlinсоurt)

De Сосhоnfuсius sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Jаdis sur Épitаphе dе mаdеmоisеllе dе Соntу, Μаriе dе Βоurbоn (Μаlhеrbе)

De Сосhоnfuсius sur Sur lеs аrbrеs еt lеs plаntеs (Drеlinсоurt)

De Jаdis sur Μа sоuffrаnсе (Dеubеl)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

De Сосhоnfuсius sur Sаlut (Μаllаrmé)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz