Parny

(1753-1814)

Recueil complet

1787 : Chansons madécasses

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

 

L’Absence

Aimer est un destin charmant...

À la nuit

À mes amis

Au gazon foulé par Éléonore

À un ami trahi par sa maîtresse

Avertissement

 

Bel arbre, pourquoi conserver...

Belle Nélahé...

Billet : Dès que la nuit sur nos demeures...

Billet

 

Le Cabinet de toilette

Calme des sens, paisible indifférence...

Chanson II : Belle Nélahé...

Chanson III : Quel imprudent ose appeler aux combats Ampanani ?...

Chanson IV : Mon fils a péri dans le combat...

Chanson IX : Une mère traînait sur le rivage sa fille unique...

Chanson première : Quel est le roi de cette terre ?...

Chanson V : Méfiez-vous des blancs...

Chanson VI : Jeune prisonnière, quel est ton nom ?...

Chanson VII : Zanhar et Niang ont fait le monde...

Chanson VIII : Il est doux de se coucher...

Chanson X : Où es-tu, belle Yaouna ?...

Chanson XI : Redoutable Niang...

Chanson XII : Nahandove, ô belle Nahandove...

Complainte

 

Délire

Demain

Dépit

Dès que la nuit sur nos demeures...

Dialogue

La Discrétion

D’un air languissant et rêveur...

D’un long sommeil, j’ai goûté la douceur...

 

Élégie : Aimer est un destin charmant...

Élégie : Calme des sens, paisible indifférence...

Élégie : Que le bonheur arrive lentement...

Enfin, ma chère Éléonore...

 

La Frayeur

 

Il est doux de se coucher...

Il est trop tard

Les Imprécations

 

Jeune prisonnière, quel est ton nom ?...

J’ai cherché dans l’absence un remède à mes maux...

 

Le Lendemain : D’un air languissant et rêveur...

Le Lendemain : Enfin, ma chère Éléonore...

 

Méfiez-vous des blancs...

Mon fils a péri dans le combat...

 

Nahandove, ô belle Nahandove...

 

Où es-tu, belle Yaouna ?...

 

Par cet air de sérénité...

Plan d’étude

Projet de solitude

 

Que le bonheur arrive lentement...

Quel est le roi de cette terre ?...

Quel imprudent ose appeler aux combats Ampanani ?...

 

Redoutable Niang...

Réflexion amoureuse

Le Remède dangereux

Le Revenant

 

Le Songe

Souvenir

Sur la mort d’une jeune fille

 

Une mère traînait sur le rivage sa fille unique...

 

Vers gravés sur un oranger

 

Zanhar et Niang ont fait le monde...

 
Chanson VIII

 

Il est doux de se coucher, durant la chaleur, sous un arbre touffu, et d’attendre que le vent du soir amène la fraîcheur.

 

Femmes, approchez. Tandis que je me repose ici sous un arbre touffu, occupez mon oreille par vos accents prolongés. Répétez la chanson de la jeune fille, lorsque ses doigts tressent la natte, ou lorsqu’assise auprès du riz, elle chasse les oiseaux avides.

[...]

[lire le poème...]

Chanson première

 

Quel est le roi de cette terre ? – Ampanani. – Où est-il ? – Dans la case royale. – Conduis-moi devant lui. – Viens-tu la main ouverte ? – Oui, je viens en ami. – Tu peux entrer.

 

Salut au chef Ampanani. – Homme blanc, je te rends ton salut, et je te prépare un bon accueil. Que cherches-tu ? – Je viens visiter cette terre. – Tes pas et tes regards sont libres. Mais l’ombre descend, l’heure du souper approche. Esclaves, posez une natte sur la terre, et couvrez-la des larges feuilles du bananier. Apportez du riz, du lait et des fruits mûris sur l’arbre. Avance, Nélahé ; que la plus belle de mes filles serve cet étranger. Et vous, ses jeunes sœurs, égayez le souper par vos danses et vos chansons.
[...]

[lire le poème...]

Complainte


 
Naissez, mes vers, soulagez mes douleurs,
Et sans effort coulez avec mes pleurs.
 
Voici d’Emma la tombe solitaire,
Voici l’asile où dorment les vertus.
Charmante Emma ! tu passas sur la terre
[...]

[lire le poème...]

Chanson X

 

Où es-tu, belle Yaouna ? le roi s’éveille, sa main amoureuse s’étend pour caresser tes charmes : où es-tu, coupable Yaouna ? Dans les bras d’un nouvel amant, tu goûtes des plaisirs tranquilles, des plaisirs délicieux. Ah ! presse-toi de les goûter ; ce sont les derniers de ta vie.

 

La colère du roi est terrible. « Gardes, volez, trouvez Yaouna et l’insolent qui reçoit ses caresses. »

[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Νоdiеr : Lа Jеunе Fillе

Αubigné : «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...»

Αubigné : «Се dоuх hivеr...»

Jаmmеs : Lоrsquе је sеrаi mоrt

Βirаguе : «Ô сœur tristе еt pеnsif, qui еn si dur mаrtуrе...»

Νеlligаn : Lеs Αngéliquеs

Νеrvаl : Αvril

Rоdеnbасh : Соllègе аnсiеn

Οrléаns : «Соmmе ј’оis quе сhасun dеvisе...»

Lаfоrguе : Εnсоrе сеt аstrе

☆ ☆ ☆ ☆

Rоllinаt : Viеrgе dаmnéе

Αpоllinаirе : Сhаpеаu-tоmbеаu

Βаtаillе : Lеs Villаgеs

Οrléаns : «Jе mеurs dе sоif, еn сôté lа fоntаinе...»

Αpоllinаirе : «Μоn сhеr Ρаblо lа guеrrе durе...»

Dumеstrе : Lеs Ιnquiеts

Сrоs : Sоnnеt : «Βiеn quе Ρаrisiеnnе еn tоus pоints, vоus аvеz...»

Νuуsеmеnt : «Соmbiеn, соmbiеn dе fоis, аu sоir sоus lа nuit brunе...»

Rоllinаt : Lа Βuvеusе d’аbsinthе

Riсtus : Νосturnе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur À Sаint-Сlоud (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur «Ô fаiblе еsprit, сhаrgé dе tаnt dе pеinеs...» (Du Βеllау)

De Hаn Riсutе sur Соmplаintе аmоurеusе (Αllаis)

De Lе Gаrdiеn sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Сосhоnfuсius sur Соnsеil (Βаnvillе)

De Сhristiаn sur Lе Μоnt dеs Οliviеrs (Vignу)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Сhristiаn sur «Sасrés соtеаuх, еt vоus sаintеs ruinеs...» (Du Βеllау)

De Gеоrgеs sur Αdiеuх (Αpоllinаirе)

De Αrаmis sur Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...» (Hugо)

De Αrаmis sur Stаnсеs à Μаrquisе (Соrnеillе)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz