Théophile de Viau

(1590-1626)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

Me dois-je taire encore, Amour, quelle apparence ?...

Que mes jours ont un mauvais sort...

Si j’étais dans un bois poursuivi d’un lion...

Au moins ai-je songé que je vous ai baisée...

Épigramme : Grâce à ce Comte libéral...

Quand tu me vois baiser tes bras...

Cloris, pour ce petit moment...

Chanson en dialogue

Sonnet sur son exil dans les landes de Castel-Jaloux

Courtisans, qui passez vos jours dans les délices...

Ode : Cloris, pour ce petit moment...

J’ai fait ce que j’ai pu pour m’arracher de l’âme...

Approche, approche, ma driade !...

Grâce à ce Comte libéral...

Désespoirs amoureux.

S’il est vrai, Cloris, que tu m’aimes...

Proche de la saison où les plus vives fleurs...

Ton orgueil peut durer au plus deux ou trois ans...

Élégie : Cloris, lorsque je songe, en te voyant si belle...

Mesdames qui avez inventé cet usage...

D’un sommeil plus tranquille à mes Amours rêvant...

À Monsieur de L. sur la mort de son père

Vos rigueurs me pressaient d’une douleur si forte...

Le plus aimable jour qu’ait jamais eu le monde...

Un corbeau devant moi croasse...

Quelque si doux espoir où ma raison s’appuie...

Les Parques ont le teint plus gai que mon visage...

Je ne vis onc femme si froide...

Tout y chevauche, tout y fout...

J’ai trop d’honneur d’être amoureux...

Pour une amante irritée

Aussi souvent qu’Amour fait penser à mon âme...

Cloris, lorsque je songe, en te voyant si belle...

La Maison de Sylvie

La Solitude

Le Matin

Sur une tempête qui s’éleva comme il était prêt de s’embarquer pour aller en Angleterre

Élégie : Proche de la saison où les plus vives fleurs...

Remontrance à M. de Vertamon

L’autre jour inspiré d’une divine flamme...

Dialogue

Apollon Champion

Mon frère je me porte bien...

Ah ! Philis, que le Ciel me fait mauvais visage !...

Élégie : J’ai fait ce que j’ai pu pour m’arracher de l’âme...

Épigramme d’un impuissant

Les Nautoniers

Stances : Quand tu me vois baiser tes bras...

La frayeur de la mort ébranle le plus ferme...

Je songeais que Phyllis des enfers revenue...

Esprits qui connaissez le cours de la nature...

 


 
Je songeais que Phyllis des enfers revenue,
Belle comme elle était à la clarté du jour,
Voulait que son fantôme encore fît l’amour
Et que comme Ixion j’embrassasse une nue.
 
[...]

[lire le poème...]

Chanson en dialogue


 
Dem.  Quelle fièvre avez-vous, Pâquette,
            Qui vous rend le teint si défait ?
Rép.  C’est le désir d’une brayette
            Dont je ne puis avoir l’effet.
Dem. [...]

[lire le poème...]

Apollon Champion


 
Moi de qui les rayons font les traits du tonnerre,
Et de qui l’univers adore les autels,
Moi dont les plus grands dieux redouteraient la guerre,
Puis-je sans déshonneur me prendre à des mortels ?
 
[...]

[lire le poème...]

Élégie


 
Proche de la saison où les plus vives fleurs
Laissent évanouir leur âme et leurs couleurs,
Un amant désolé, mélancolique et sombre,
Jaloux de son chemin, de ses pas, de son ombre,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «J’аvаis, еn rеgаrdаnt tеs bеаuх уеuх, еnduré...»

Viаu : Épigrаmmе d’un impuissаnt

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis un êtrе dе sаng frоid...»

Régniеr : Juliе аuх уеuх d’еnfаnt

Sаint-Αmаnt : «Vоiсi lе rеndеz-vоus dеs Εnfаnts sаns sоuсi...»

Сrоs : L’Hеurе frоidе

Rimbаud : Μа Βоhèmе

Rimbаud : Οphéliе

Vеrlаinе : Νеvеrmоrе : «Sоuvеnir, sоuvеnir, quе mе vеuх-tu ?...»

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

☆ ☆ ☆ ☆

Сhrеtiеn dе Τrоуеs

Sсаrrоn : Сhаnsоn à bоirе

Саrсо : Βоhèmе

Αpоllinаirе : «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...»

Ρоnсhоn : Sоnnеt à Сhеvrеul

Μоlièrе : À Μоnsiеur Lе Vауеr, sur lа Μоrt dе sоn Fils

Lе Μоuël : «À lа sаintе, mаrtуrе еt viеrgе...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Αllаrd : Αu dеrniеr сiеl

Gеоrgin : Τristеssе аu bоrd dе l’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Unе prоmеnаdе аu Jаrdin dеs Ρlаntеs (Μussеt)

De Сrаpаudinе sur «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...» (Μussеt)

De Lа Μusérаntе sur «Vоiсi lе rеndеz-vоus dеs Εnfаnts sаns sоuсi...» (Sаint-Αmаnt)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à Сhеvrеul (Ρоnсhоn)

De Сосhоnfuсius sur «Lеntеmеnt, dоuсеmеnt, dе pеur qu’еllе sе brisе...» (Sаmаin)

De Сurаrе- sur Sоnnеt pоur un Τаblеаu sаns légеndе (Lоuvigné du Dézеrt)

De Lа Μusérаntе sur «Lösсh mir diе Αugеn аus...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur Lа Νосе à Gоnеssе (Fоrt)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Lа Μusérаntе sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Αzuré dе lа fаuсillе sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz